Rugby Union

La Coupe du Monde de Rugby est le plus grand honneur qu’un pays jouant au rugby peut espérer réaliser, il est tenu tous les 4 ans dans différents pays. La dernière Coupe du Monde a été disputée en Nouvelle-Zélande, avec les All Blacks battant la France (8-7) dans la grande finale pour emporter le trophée William Web Ellis, du nom de l’inventeur mythique du rugby.

Le tournoi a été joué pour la première fois en 1987 entre 12 équipes. Depuis 1999, cependant, 20 équipes ont eu l’occasion de jouer pour le trophée convoité. Les 8 finalistes de chaque RWC sont automatiquement invités à la prochaine réunion, les 12 autres étant décidés par les pays testés de rang inférieur par la compétition internationale.

L’Afrique du Sud a remporté le trophée deux fois en 1995 et 2007. La compétition de 1995 a été la première entreprise menée par l’Afrique du Sud depuis son boycott pour le régime de l’Apartheid. C’était une fin de conte de fées, avec le capitaine François Peinaar et son équipe battant la Nouvelle-Zélande (15 – 12) dans le temps supplémentaire pour prendre le trophée. L’actuel entraîneur de Super Rugby, Jake White, a entraîné l’Afrique du Sud pour disputer la compétition de 2007 en France, battant l’Angleterre (15 – 6) en finale au Stade Francais, à Paris. La prochaine coupe du monde, qui aura lieu en 2015, aura lieu au Royaume-Uni.

Outre l’Afrique du Sud, seules l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont remporté le trophée deux fois, l’Angleterre n’ayant gagné qu’une seule fois.

La Coupe du Monde de Rugby est l’un des spectacles sportifs les plus regardés sur la planète, derrière les Jeux Olympiques, le Tour de France et la Coupe du Monde de la FIFA.

La coupe suit un format de compétition standard, avec 4 bassins contenant 5 nations dans chacun. Chaque nation joue ses contreparties de piscine une fois chaque, avec les deux équipes supérieures dans chaque piscine progressant à la finale. Les finales deviennent une compétition éliminatoire, les équipes gagnantes progressant vers les 2 demi-finales, puis la grande finale. Les équipes perdantes de chaque demi-finale se jouent pour un 3 / 4ème placé play off.

En 2019, le Japon deviendra la première nation à accueillir une Coupe du monde qui ne fait pas partie de l’organe directeur de SANZAR. Cela montre l’effort de l’International Rugby Board (IRB) pour promouvoir le sport à travers tous ses domaines, ce qui en fait un sport vraiment mondial.

La Coupe est un énorme stimulant pour l’économie de chaque nation d’origine, avec la dernière Coupe du monde en Nouvelle-Zélande générant £ 263 millions à l’économie néo-zélandaise.…

C’est juste un autre jour

Le matin du jeu se réveiller lentement et détendu, et ne pense pas au jeu pendant un certain temps. Je crois que la plupart des joueurs sous-performent tout simplement parce qu’ils se soulignent trop sur le jour du match. Détendez-vous et agissez comme si c’était juste un autre jour.

1. Avoir un repas bien équilibré 2-4 heures avant le jeu, y compris un fruit, une bonne qualité de digestion lente des glucides, et une petite partie de protéines. Un repas de 100 grammes d’avoine, 1 banane et 3-4 oeufs brouillés avec un verre d’eau est adéquat. Les glucides dans ce repas fournira une alimentation soutenue de glucose tout au long du jeu, ce qui vous fait travailler plus dur pour plus longtemps. Aussi, continuer à vous hydrater dans les heures qui précèdent le match.

2. Juste avant le match, concentrez-vous! Il existe de nombreuses stratégies que les joueurs utilisent pour «entrer dans la zone», mais tout se décompose en quelques étapes simples:

– Développer une routine de pré-match, par exemple: Pack et décompresser votre sac d’une certaine façon, dire une phrase spécifique à plusieurs reprises etc Cette routine assurera votre esprit et vous permet de vous détendre et de rester sans stress.

– Si vous trouvez que vous êtes trop détendu avant les jeux, développez ensuite une méthode pour vous «psych up up». Cela pourrait être n’importe quoi de la musique à crier à se cogner la tête contre le mur. Tout pour vous faire entrer dans cette zone.

– Si vous trouvez que vous êtes trop psyched up et de perdre la concentration dans les jeux, puis développer des méthodes pour vous calmer avant le match. Cela pourrait être l’écoute de la musique calme, penser à quelque chose de détente, etc

– Utiliser l’imagerie mentale une fois de plus, cela vous aidera à vous concentrer.

3. Plus important encore, amusez-vous. Nous jouons tous au rugby parce que nous l’aimons, alors allez sur le terrain et profitez-en. Vous trouverez que vous aurez les meilleures performances lorsque vous avez apprécié le jeu le plus.

4. J’ai inclus l’étape 11 parce qu’elle tombe sous les stratégies de post et de jeu, mais est tout aussi importante:

– Pendant le jeu, à la mi-temps, ingérer quelques glucides sous la forme d’une boisson de sport ou de la moitié d’une banane ou d’une orange. Cela fournirait à votre corps plus de glucose disponible pour maintenir votre niveau d’énergie élevé tout au long de la deuxième moitié, et aidera également à votre récupération post-jeu.…

Douglas Sturrock

Douglas (Doug) Sturrock a été impliqué comme joueur, entraîneur, sélecteur et administrateur avec le jeu de l’union de rugby localement, provinciallement et nationalement pendant plus de six décennies. Comme beaucoup de diplômés de Kitsilano Secondary School, Doug a rejoint le Meraloma Club en tant que joueur et a ensuite servi sept ans comme entraîneur. Il a également joué à l’Université de la Colombie-Britannique, dont il a obtenu un baccalauréat en éducation physique. Plus tard, Doug a obtenu une maîtrise en histoire à l’Université de l’Alberta où il a participé au rugby en tant que joueur / entraîneur.

Après avoir terminé ses études à l’Université de la Colombie-Britannique, Doug a commencé une longue et fructueuse carrière comme professeur d’éducation physique et entraîneur de rugby à Vancouver, notamment à l’école secondaire Magee. Doug a été entraîneur chez Magee pendant 34 ans, dont six ans après avoir pris sa retraite comme enseignant. En reconnaissance des années de service de Doug en tant que professeur, chef de service et entraîneur, le gymnase de la nouvelle école secondaire Magee a été nommé en son honneur.

C’était juste un des nombreux honneurs et récompenses que Doug a reçu au cours de sa longue carrière d’enseignant et de rugby. Il a été récipiendaire du prix de service de longue date de l’Association athlétique des écoles secondaires de Vancouver, du prix d’honneur du sport des écoles de la Colombie-Britannique, du prix du président de Sport BC, du trophée du trophée CW Stoess de Vancouver Rugby Union (pour l’esprit sportif, Leadership et capacité de jeu) et le Jack Patterson de l’Union de Rugby de la C.-B. (pour sa remarquable contribution au jeu de rugby en Colombie-Britannique)

Les prix mentionnés ci-dessus indiquent la reconnaissance que les associés de rugby Doug ont fait de son service au jeu dans de nombreuses capacités de l’école au niveau international.
L’intérêt de Doug pour le rugby s’étend bien au-delà des nombreuses années qu’il a passées en tant que joueur, coach, clinicien, sélecteur et administrateur. Il est devenu le gardien de notre jeu, le gardien de notre passé, le sage observateur de notre présent. Doug est co-auteur d’une histoire du Meraloma Club et agit à titre d’historien honoraire pour ce club, l’Union de rugby des écoles secondaires de la Colombie-Britannique, l’Union de rugby de la Colombie-Britannique et pour Rugby Canada. En raison de la connaissance de Doug de notre passé de rugby, il a également été nommé à la présidence du Comité de sélection du Temple de la renommée du Rugby Union de la C.-B. Doug a également été président du Comité d’histoire du centenaire de la Rugby Union de la Colombie-Britannique.

Doug Sturrock a été le principal historien du rugby dans notre province et a été un défenseur influent dans la promotion de la BC Rugby Hall of Fame. Son travail de recherche infatigable a ouvert la voie à l’induction de plusieurs des membres actuels du Temple de la renommée et il est plus approprié qu’il se joint maintenant à eux comme un constructeur.…

Rugby est juste un très excitant

C’est pourquoi j’aime beaucoup le rugby et c’est pourquoi j’ai ce désir brûlant de le partager avec tout le monde. Et je pense que beaucoup de gens ressentent la même chose. Mais je suis dans une situation très chanceuse et privilégiée où je peux passer beaucoup de mon temps à faire ces choses. Je sais que certaines personnes, ne pas … Je pense que je suis très privilégié d’avoir la possibilité de faire une série web comme ça. J’ai la technologie, j’ai les moyens, donc je dois le faire. Oui et j’espère que vous appréciez et rejoignez-moi sur ce chemin! – pour aider l’Amérique tomber en amour avec le rugby tout comme il est tombé en amour avec tant d’autres choses. Je sais que nous pouvons le faire.

Je ne pense pas que le rugby dépassera jamais la NFL, ou peut-être même devenir aussi grand que la NFL, mais tout comme le football des jeunes vraiment explosé, je pense que le rugby peut faire la même chose. Et pensez à combien de personnes ont joué le soccer des jeunes et comment cela a influencé leur vie même s’ils ne continuent pas à jouer après leur jeunesse. Je pense que le rugby offre cette possibilité pour beaucoup de gens qui souvent ne correspondent pas à la «norme» des types de corps des athlètes. C’est un cliché et tout le monde dit que tout le monde a un endroit – er, chaque type de corps, le sexe, la taille, l’âge, peut-être sexe non conformes, chaque type de personne a une place sur le terrain de rugby. Et appartient sur le terrain de rugby. Quelle que soit votre capacité ou votre handicap, vous pouvez y être. Et le rugby est vraiment ….

Pour moi et beaucoup de gens de mon équipe de rugby, le rugby a été l’endroit qui nous a donné une deuxième chance en athlétisme. Avoir quelqu’un qui croit en vous, eh bien, il faut croire en soi, mais avoir l’opportunité de croire en soi, de donner à quelqu’un l’espace pour réussir, un espace à réaliser, un espace pour s’améliorer et grandir … pour grandir. C’est vraiment important. Nous devons dire aux jeunes et à tout le monde qu’il ya une place pour eux, dans ce monde, et sur le terrain de rugby. Qu’il y ait un endroit pour eux dans un endroit qui rassemble tant de gens différents.

Et, au-delà de toutes ces choses gushy mous qui je parle, Rugby est juste un sport vraiment super excitant à regarder. Rugby est rapide, c’est dur de frapper, il est habilitant, il est à couper le souffle, il est nerveux wracking, et c’est tout simplement tellement amusant à jouer. OUAIS. Et j’aime ça.…

Stuart Thomson

Stuart Thomson était un photographe commercial et citoyen à Vancouver pendant 50 ans, durant lequel il a photographié des gens, des lieux et des événements, y compris des sports. Bien qu’il n’ait pas d’affiliation directe avec un club de rugby, une sous-union ou le BCRU, il photographie des équipes en action et dans des portraits de 1911 à 1959. Sans ce très grand corps de travail, dont beaucoup ont été numérisés et peuvent être vus sur En ligne et en personne aux Archives de la ville de Vancouver, il y aurait un vide dans l’histoire visuelle du rugby à Vancouver pendant cette période.

D’autres photographes bien connus, privés et journaliers, ont également enregistré des événements de rugby mais le nombre est minime par rapport à la collection volumineuse de Thomson. Thomson a cassé les photos d’équipes encore existantes comme le Vancouver Rowing Club, l’UBC et les Meralomas, ainsi que d’autres qui n’existent plus comme les Croisés, les Pompiers, les Gallois, les North Shore All Blacks, Seaforths, Centrals et Native Sons. Quelques équipes scolaires et d’anciennes équipes scolaires comme Ex-Tech, ex-Magee et Ex-King George sont également incluses dans la collection.

Lorsque l’équipe représentative du BCRU a joué au Japon (1930), l’Université Queen’s (Belfast) (1953), Oxford / Cambridge Universities (1955), Barbarians (1957), Australia (1958) et British Lions (1959), Thomson Leur place dans l’histoire visuelle. De plus, des équipes représentatives de Vancouver et de Victoria, qui ont joué entre 1911 et 1959 contre les équipes de tournois de l’étranger et d’Edmonton, de Calgary, de Californie et de l’Est du Canada, ont également été photographiées. La série McKechnie Cup a été le point culminant de chaque saison et Thomson a été à plusieurs des jeux avec ses 8 “x 11” ?? Appareil photo Empire State. Certaines de ses photos sont dans le Pavillon Brockton.

Thomson s’est également présenté à Brockton Oval pendant les années de la deuxième guerre mondiale pour prendre des photos de l’armée de Victoria, de l’armée de Vancouver et des équipes de service de Sea Island de la station de RCAF. Une caractéristique qui était unique à beaucoup de photos de l’équipe de Thomson étaient les noms des joueurs qu’il a inscrits sur les négatifs avec son nom parfois ajouté dans le triangle familier du coin inférieur droit.

Lorsque l’Union de Rugby du Canada, maintenant Rugby Canada, s’est rendue au Japon en 1932, Thomson était en tournée. C’était la première tournée officielle à l’étranger de Rugby Union du Canada et, à l’exception des photos publiées dans les journaux japonais, seules celles prises par Thomson ont été conservées pour la postérité.…

RAF LEUCHARS NOMADS RUGBY DINNER

L’événement le plus prestigieux du calendrier du Rugby cette année s’est passé en octobre, le Dîner Annuel du RUFC de Leuchars Nomads.

Les joueurs de clubs, épouses, petite amie et petits amis (Front Row) descendent sur St Michaels Hotel pour une soirée de réflexion, pour le passé de la saison et l’espoir pour la saison à venir. Une saison qui a vu des performances impressionnantes dans la Coupe RAF et Warrington Morris Shield et sans oublier une tournée d’une vie à l’Afrique du Sud!

Comme toujours, les épouses et les petites amies semblaient délectables, d’autres plus radieuses que d’autres, avec Louise Parr, Gemma Carson et Naomi Ives toutes enceintes. Il semblait que Jason, Craig et Gaz avaient été occupés à la fois sur et hors du champ! Il semblait aussi que depuis les dames ne pouvaient pas boire leurs hubbies faisaient tout ce qu’ils ne pouvaient pas laisser tomber les noms de famille. Puisque nous mentionnons à quel point les Dames ont regardé, il faut dire que la maman de Jinxy avait l’air jolie, elle a passé une excellente soirée et a quand même réussi à garder un oeil sur Jinxy et Dawn!

La soirée a commencé bien avec un beau repas servi à un groupe très affamé de garçons. Dans certains cas, il semblait que certains des repas du garçon jamais même touché les côtés avant qu’ils ont mis en marche avec la partie importante …. boire! Merci d’aller au personnel pour le repas et aussi pour mettre en place avec nous pour ce qui serait normalement une nuit tranquille et calme, alors merci à Karen et son personnel à lui St Michaels Hotel pour une soirée et un repas fantastique.

Post repas est venu la partie importante de la nuit, les présentations de prix. Le passé de la saison a vu l’équipe changer radicalement avec un look très frais po po Beaucoup de joueurs dits plus jeunes ont été poussés dans l’épaisseur des choses et ont fait extrêmement bien dans les circonstances. Un des traits d’une équipe RAF est le changement constant de qui l’équipe est réelle. Cette dernière saison a plus que jamais exigé des changements, avec cela à l’esprit tous les joueurs qui ont joué leur rôle cette saison devraient être félicités pour leurs efforts de quelque manière.

Plusieurs membres de l’équipe étaient évidemment en lice pour l’attribution du prix ESS Player of the Year. Le prix à la fin ne pouvait aller à un seul joueur qui, sur et hors du terrain, toujours impressionné. Il a excellé en organisant des matchs pour le Club en une année où les jeux et les joueurs étaient difficiles à organiser. Plus important encore, il a toujours donné 100% sur le terrain, son athlétisme et sa capacité lui ont fait un grand atout pour une jeune équipe. Il a fourni un élément de direction pour un pack qui avait besoin de leaders ne jamais se soustraire à un saut de ligne et toujours impressionnant. Le joueur de l’année 2005-2006 de l’ESS a été décerné à Ross Guy.…